Enseigner et apprendre, arts vivants de Robert Filliou

Ce livre est la version française de Teaching and learning as perfoming art édité par Lebeer Hossmann en 1998. Il permet au lecteur de de saisir le riche parcours de Robert Filliou, tant d’un point de vue géographique que social, ainsi que l’éclectisme de ses expériences qui sont autant de sources d’inspiration ou de connaissance :
« Pendant deux ans, j’ai appris l’anglais en travaillant comme manoeuvre chez Coca-Cola à Los Angeles. Plus tard, j’ai étudié l’économie à l’U.C.L.A., faisant toutes sortes de jobs pour subvenir à mes besoins (gardien de nuit, serveur, etc, et finalement assistant de recherche). J’ai laissé tomber le communisme après queTito fut excommunié par le Kominform. Depuis, je ne me suis engagé dans aucune activité politique. Gandhi. J’ai épousé Mary et divorcé trois ans plus tard. En 1951, je suis devenu citoyen américain (double nationalité). Je suis parti pour l’Extrême- Orient, travaillant d’abord pour The University of California Extension Program, puis pour The United Nations Korean Reconstruction Agency. Zen. En mars 1954, ’ai tout lâché et je suis allé en Égypte. (De toute façon j’aurais été viré pour « menace à la sécurité ».) J’ai épousé Joan au Caire. Nous nous sommes séparés trois ans plus tard. J’ai vécu en Espagne jusqu’en 1957. Bruce est né à Malaga, le 5 septembre 1955. En 1957, j’ai rencontré Marianne à Copenhague. Nous ne nous sommes plus quittés depuis. Nous avons eu beaucoup d’amis adorables. Marcelle est née le 14 janvier 1961. En 1959, je suis revenu en France où j’ai vécu par intermittence. J’ai perdu la nationalité américaine ».

Il est disponible au centre de documentation de l’ESAD 5 (en magasin) sous la cote 709.2 FIL.

Cette entrée a été publiée dans Coups de coeur Valence, Juin 2012 and taguée , . Placez un signet sur le permalien.

Les commentaires sont fermés.